Article

Bien qu'ayant cédé ses parts sociales, un masseur-kinésithérapeute associé d'une société civile professionnelle demeure responsable des conséquences dommageables des soins qu'il a prodigués dans le cadre de son activité au sein de la société.

2018-10-01T14:00:00+0200