Article

Dès lors que la clause de garantie de passif prévue lors d'une cession de parts sociales subordonnait sa mise en œuvre à l'existence d'un préjudice, l'acquéreur des parts ne pouvait pas demander à être indemnisé au titre de la perte d'un client qui n'avait pas entraîné de baisse de chiffre d'affaires.

2018-06-14T14:00:00+0200