Article

Dans un récent avis, l'Anses rappelle que certains téléphones mobiles fabriqués avant juin 2017 peuvent atteindre un niveau d'émission d'ondes qui pourrait être nocif à long terme.

2019-10-24T12:00:00+0200